Des peines d’un mois à un an de prison ont été requises contre sept prévenus, jugés ce vendredi devant le tribunal correctionnel d’Evry.

Ils n’ont pas le profil de voyous, mais ils se sont comportés comme tels. Le 5 décembre 2017, un groupe de onze personnes, des trentenaires, a déboulé dans une société, Bitysmart, à Morangis, afin de se faire justice eux-mêmes dans une affaire obscure d’escroquerie au bitcoin, une crypto-monnaie en circulation sur le Net. Huit d’entre eux ont été identifiés et jugés ce vendredi au tribunal correctionnel d’Evry pour tentative d’extorsion, séquestration et vol aggravé. Des peines de deux mois avec sursis à un an de prison ferme et une relaxe ont été requises à leur encontre.

Au départ, le protagoniste de cette affaire, Adi, conseille à une amie, gérante d’une société, d’ouvrir un compte chez Bitysmart. Cette société, qui fait avant tout de l’événementiel, sert aussi d’intermédiaire à une l’entreprise Bitcraft, faisant des placements en bitcoin. Cette gérante dépose 70 000 € en chèques sur le compte ouvert à Morangis. Mais cet argent ne lui est pas crédité.